Opération III - Arsenal

14 octobre 2021

Bienvenue soldat !

Avec l’arrivée d’une nouvelle faction et d’autres armes en voie d’achèvement, l’opération III réapprovisionne l’arsenal avec davantage d’armes emblématiques. Cette prochaine mise à jour apporte des armes à feu canadiennes et des armes lourdes pour les Français qui attendaient d’être déployées et qui sont maintenant prêtes à être introduites. Découvrez la liste des armes qui arrivent ci-dessous !

FUSIL ROSS MK III

Avant que l’armée canadienne n’adopte le SMLE MK III* britannique, elle était largement armée du fusil Ross. L’action directe de la culasse permettait aux soldats de tirer un plus grand nombre de coups avec moins d’efforts. Cependant, en raison de préoccupations concernant sa fiabilité dans les tranchées, il a finalement été abandonné en faveur du SMLE produit en masse. Les cartes de la fin de la guerre verront toujours le Ross utilisé comme section de reconnaissance pour sa grande précision, tandis que les cartes du début de la guerre verront le CEC déployé avec le Ross comme fusil de combat principal.

REVOLVER "ÉJECTEUR À MAIN" DE 2ÈME MODÈLE

Un revolver à six cartouches et à double action utilisé par le CEF comme arme principale pour les officiers. De conception similaire à ses homologues américains et britanniques, le revolver était chambré en .455 Webley afin de simplifier la logistique pour les forces de l’Empire britannique. Une arme robuste avec une cadence de tir décente, elle a connu sa part d’action dans les tranchées du front occidental.

BERTHIER FUSIL MLE 1907/15

Le fusil de service le plus courant des Harlem Hellfighters, le Berthier M1907/15 de fabrication française, est alimenté par un chargeur en bloc de trois balles relativement petit. Toujours précis et fiable mais avec un rechargement plus rapide que son cousin Lebel, le Berthier est plus que capable de servir sur les champs de bataille français.

M1918 B.A.R

L’un des modèles de fusils automatiques les plus populaires du 20e siècle se dirige vers Beyond The Wire. Le fusil automatique Browning M1918 est entré en service dans les derniers mois de la Première Guerre mondiale, mais il a laissé une impression durable. Le BAR a été bien accueilli pour son poids modeste et sa fiabilité, bien que l’absence de bipied ait un effet notable sur sa précision.

CANON DE 75 MODÈLE 1897

Les équipes de l’artillerie française seront bientôt déployées avec leurs propres canons de campagne, en remplacement du QF-13. Ce canon de campagne de 75 mm était principalement utilisé par la République française, mais également fourni en grand nombre à l’AEF, qui le surnommait le French 75. Bien que la trajectoire plate des canons de campagne remette en question leur utilité dans les conditions statiques de la guerre de tranchées, le 75 était l’un des meilleurs de sa catégorie, avec une grande portée et une bonne cadence de tir, et a acquis une certaine renommée pour ses actions au cours de la 1ère bataille de la Marne.

HOTCHKISS M1914

La deuxième arme lourde arrivant avec l’Op III est la mitrailleuse lourde principale de la République française. Il s’agit d’une arme lourde, refroidie par air, alimentée par une bande métallique de 24 cartouches. Elle était principalement utilisée comme arme emplacée dans les tranchées mais a également été adoptée pour une utilisation dans les véhicules. Elle est entrée en service pour remplacer les mitrailleuses St-Étienne et Puteaux, plus anciennes et moins fiables, la production augmentant au fur et à mesure de la guerre.

M1895 “POTATO DIGGER”

Cette mitrailleuse lourde refroidie par air a reçu son surnom parce que son mécanisme de mise à feu aurait creusé la terre pendant son fonctionnement. Relativement légères et fiables, les forces canadiennes débarquant en France ont combattu avec ces armes jusqu’à ce qu’elles puissent les remplacer progressivement par les mitrailleuses lourdes Vickers, après quoi la majorité d’entre elles ont été données à l’armée belge.

Gardez un œil sur le soldat de l’horizon au fur et à mesure de l’arrivée de nouvelles informations sur l’opération III. Rendez-vous dans les tranchées !

© 2020 – 2022 Beyond The Wire France – Tous droits réservés. – La communauté Beyond The Wire France n’est en aucun cas affilié, sponsorisée ou approuvé par RedStone Interactive