La fontaine bouledogue à Belleau symbole des marines

Le 6 juin 1918, le corps des marines a perdu plus d’hommes en une journée qu’il n’en n’avait perdu depuis sa création. De cette bataille du Bois Belleau (Aisne) est née la renommée du « US marines corps ».

Plus de 5.000 marines y sont morts sous le feu nourri de l’artillerie allemande.
Aujourd’hui encore, un marine se doit de se rendre au moins une fois dans sa vie au cimetière américain du Bois Belleau. Après le recueillement à la chapelle, il n’a qu’une seule envie : se rendre au « Bulldog fountain ». Un lieu peu connu, que l’office de tourisme de Château-Thierry est bien en peine d’indiquer aux touristes américains.

Cette fontaine en forme de tête de bouledogue est située sur le domaine privé de l’ancien château de Belleau (entièrement détruit pendant la Première Guerre mondiale). Plus précisément, elle trône, dans la cour des anciennes écuries du château à l’ombre d’un immense platane.

« Une année de vie supplémentaire »
David Atkinson, surintendant du cimetière américain, est le seul à avoir les clés du portail à franchir pour se rendre sur les lieux, au centre du petit village de Belleau. Il explique difficilement comment cette fontaine est devenue un lieu mythique pour les marines. « Ils disent que boire une gorgée de l’eau de la fontaine, donne une année de vie supplémentaire. »

La légende raconte que les marines qui ont combattu héroïquement dans le bois s’y seraient rafraîchis.
« Tout simplement impossible », confie le surintendant Atkinson. « Les marines n’ont jamais été plus loin que le bois. Ils n’ont jamais pu la voir. »

Cette fontaine est en effet à un kilomètre en contrebas du champ de bataille. Les marines ne sont jamais rentrés dans le village. D’après les faits historiques, Belleau a été libéré par le 26e régiment d’infanterie de l’armée américaine et non pas par le corps d’élite.
L’explication serait donc ailleurs.

« Pendant cette bataille du Bois Belleau, les Allemands ont surnommé les marines : les chiens du diable », raconte le surintendant du cimetière américain. Le hasard a voulu qu’une fontaine à la tête de bouledogue existe au village de Belleau. Entre chien du diable et bouledogue, il n’y avait qu’un pas.

« Les chiens du diable », aujourd’hui la race canine est la mascotte officielle du corps des marines. Quant à savoir quelle est l’influence réelle de la fontaine bouledogue dans l’histoire de ce corps d’armée, le secret reste entier.

Toujours est-il que les marines se pressent pour boire l’eau porte-bonheur. A chaque cérémonie de commémoration, le passage à la fontaine est devenu un rituel. Ken Miskow, ancien marine basé dans le Pacifique, en vacances avec sa femme et ses enfant en France, s’est déplacé spécialement au cimetière du Bois Belleau. Après s’être recueilli à la chapelle, il a demandé où se trouvait la fontaine « bulldog ».
Arrivé sur les lieux, l’instant est solennel, l’ancien soldat, touche la tête du bouledogue avant de boire une gorgée d’eau qui sort de sa gueule.

Lorsque le surintendant explique que les marines n’ont jamais pu se désaltérer à cette fontaine, l’ancien soldat américain rétorque que « cela reste un mystère non élucidé de cette grande bataille. »

Toujours est-il que les marines se pressent pour boire l’eau porte-bonheur. A chaque cérémonie de commémoration, le passage à la fontaine est devenu un rituel.

Ken Miskow, ancien marine basé dans le Pacifique, en vacances avec sa femme et ses enfant en France, s’est déplacé spécialement au cimetière du Bois Belleau. Après s’être recueilli à la chapelle, il a demandé où se trouvait la fontaine « bulldog ».

Arrivé sur les lieux, l’instant est solennel, l’ancien soldat, touche la tête du bouledogue avant de boire une gorgée d’eau qui sort de sa gueule.Lorsque le surintendant explique que les marines n’ont jamais pu se désaltérer à cette fontaine, l’ancien soldat américain rétorque que « cela reste un mystère non élucidé de cette grande bataille. »

Rejoigniez nous sur le champ de bataille soldat !

© 2020 – 2021 Beyond The Wire France – Tous droits réservés.