Champs de bataille : crête de Vimy

24 août 2021

Bienvenue soldat !

En avril 1917, les quatre divisions du Corps expéditionnaire canadien ont combattu ensemble pour la première fois et ont remporté leur plus célèbre victoire militaire. Dans le cadre d’un assaut combiné des forces alliées au printemps 1917, la bataille d’Arras a vu les forces canadiennes attaquer la crête de Vimy, un point fort important pour les Allemands, dans l’espoir de détourner l’attention de l’assaut français qui se déroulait sur l’Aisne au sud.

Malgré plusieurs tentatives des forces françaises de s’emparer de la ligne de crête, l’Empire allemand en avait gardé le contrôle depuis le début de la guerre, établissant de solides défenses composées de réseaux de tranchées, de chambres souterraines et de bunkers de mitrailleuses, assurant ainsi leur emprise sur la région.

Les barrages d’artillerie qui ont précédé l’assaut ont dévasté le terrain autour de la crête de Vimy, les ruines et les trous d’obus inondés rendant l’avancée difficile. Le no man’s land est truffé de fils barbelés et de haies épaisses qui bloquent les chemins. Les soldats devront s’assurer qu’ils analysent le terrain avant de se lancer dans l’assaut.

Des tunnels ont été creusés à travers Vimy, souvent entre de grandes positions fortifiées, offrant des voies rapides pour traverser la ligne. Cherchant à se protéger de la position surélevée à l’est, la sécurité de l’entente vient des positions profondément retranchées qui les protègent de la vue de l’ennemi.

En transformant d’énormes cratères en positions fortifiées, les ingénieurs ont contribué à établir des zones de rassemblement sur le front. L’exploitation de ces trous d’obus permet non seulement aux armées de se former avant la charge, mais aussi de trouver des voies d’accès rapides aux tranchées immédiates.

Nous avons fait en sorte que notre représentation de Vimy recrée la difficulté d’attaquer la colline des Bourgeons, qui a été renforcée par des positions fortement défendues. Ces zones ont été bien établies par l’Empire allemand, avec des positions de bunkers intimidantes couronnant la colline. L’assaut de ces positions nécessitera la coordination de toutes les parties de l’armée, la poussée nécessitant sans doute plusieurs tentatives.

En débouchant de l’autre côté de la crête, on découvre le système de soutien de la ligne de front allemande. Le même effort a été appliqué ici que sur le reste du front – des lignes de tranchées relient des positions stratégiques qui ont été renforcées et préparées pour repousser les avancées de l’infanterie.

La fosse d’artillerie se trouve plus en arrière et constitue une défense semblable à une forteresse. Avec des bunkers surplombant l’approche et un profond bassin en béton, les forces attaquantes auront du mal à revendiquer la zone. Un tunnel mène sous la crête et dans la fosse d’artillerie, offrant une route plus courte et plus sûre pour attaquer si le terrain ouvert est trop coûteux.

Au sud se trouve le quartier général des officiers, situé au sommet d’une colline, avec un bunker et des postes de surveillance. Les soldats qui explorent le sommet de la colline trouveront les points d’entrée des quartiers d’habitation de l’officier avec d’autres fournitures et équipements.

Un chemin mène plus loin et descend vers la cuisine de campagne, érigée pour répondre aux besoins des hommes positionnés sur le secteur. Gardés par une tour de garde, les cuisiniers préparent ici des repas pour tout le monde, avec des chariots de soupe prêts à être apportés aux hommes dans les tranchées.

Le village de Vimy est la base logistique de la région, avec des barricades improvisées et des caisses de ravitaillement parsemées autour des bâtiments. Une route et une voie ferrée permettaient le ravitaillement, mais on peut voir un convoi embusqué et une voie ferrée détruite qui ramène à la ligne de front. Les armées forcées de revenir à cette position auront beaucoup de mal à stopper leur avance et devront trouver refuge partout où elles le pourront.

Notre équipe de conception de niveaux est extrêmement enthousiaste à l’idée de vous voir rejoindre la bataille de Vimy. De nombreux membres de l’équipe suggèrent qu’elle pourrait devenir la nouvelle carte favori de la communauté. Restez à l’affût des prochaines nouvelles et annonces concernant l’opération III : les 100 jours du Canada. Rendez-vous dans les tranchées, soldat !

© 2020 – 2021 Beyond The Wire France – Tous droits réservés. – La communauté Beyond The Wire France n’est en aucun cas affilié, sponsorisée ou approuvé par RedStone Interactive